mercredi, 06 mai 2015

Cure de rêves...

 

 

aa.jpg

 

aa0.jpg

 

aa1.jpg

 

lundi, 04 mai 2015

Sully Prudhomme

 

a.jpg

 

samedi, 02 mai 2015

Peinture : Botero

 

 

t casa_de_marta_pintuco botero.jpg

" Casa de Marta Pintuco "

 

 

 

mardi, 28 avril 2015

Des goûts et des couleurs avec Michel Pastoureau : le rouge

 

 

rouge couleur.jpg

 

Des goûts et des couleurs …, on peut discuter à l’infini, et tout le monde reconnaît la force de la subjectivité dans ces domaines. Mais saviez-vous que les couleurs ont une histoire culturelle, politique et psychique ?

Imaginiez-vous qu’il existe des couleurs qui nous font chaud au cœur et d autres qui nous font peur et ce, par delà les latitudes et les origines religieuses ?

 " Hors-champs " tente de faire la cartographie amoureuse des couleurs grâce à un historien amoureux des ours, des emblèmes héraldiques et de … certaines couleurs.

 

Comme toujours avec des archives et des chansons, balade dans l’histoire de la peinture, des mentalités et de nous mêmes...

 

rouge.jpg

 

Invité :
Michel Pastoureau, directeur d'études au Cnrs et à l'Ehess

 

 

aa.JPG

Claude Garache

Claude Garache

Claude Garache

 

samedi, 25 avril 2015

Citation : Le serpend qui danse

 

 

navire.png

 

 

mercredi, 22 avril 2015

Peinture : Henrik Aarrestad Uldalen

 

 

t Henrik Aarrestad Uldalen 19.jpg

 

Have a beautiful night,
Henrik =

 

samedi, 18 avril 2015

Vincent, entendeur de voix

 

 

bizarre.jpg

 

 

Vincent Demassiet est entendeur de voix.

Pendant des années, ses voix lui ont hurlé des insultes aux oreilles.

Grâce à un groupe de parole du réseau R E V (réseau français sur l'entent de voix), il a réussi à les dompter.

 

 

Reportage : Leila Djitli

Réalisation : Marie Plaçais

 

 

 

 

Si vous voulez joindre Vincent :

entendeur@gmail.com

 

mardi, 14 avril 2015

David Hocley

t nude david hocley.jpg

 

" Nude "

samedi, 11 avril 2015

Jules Laforgue : Les complaintes

 

 

inde.jpg

 

 

jeudi, 09 avril 2015

Symbolisme : L'éléphant, complice et victime de l'homme

 

Depuis les victoires et les défaites d’Hannibal jusqu’au triomphe éditorial de Babar, les hommes ont toujours entretenu avec les éléphants des relations bien particulières, entre affection et brutalité, séduction et effroi, admiration empreinte de sacré et exploitation cynique. Et ce sont bien toutes ces composantes qui se retrouvent dans l’étonnant épisode qui met en scène ces jours-ci les deux éléphantes Baby et Népal, qui ayant été prêtées par le cirque Pinder, en 1999 au Parc de la Tête d’Or de Lyon, sont menacées d’être bientôt euthanasiées pour cause de tuberculose. Une pensionnaire plus âgée, Java, étant morte de vieillesse à 67 ans, son autopsie a révélé qu’elle était atteinte de cette maladie. Or le Code rural prévoit, dans ses articles L223-8 et R223-4, qu’en cas de présence d’un animal contaminé, tout le troupeau sera considéré comme infecté et devra être abattu. Mais ce qui valait pour la vache folle doit-il valoir pour des éléphants dans un zoo ? L’affaire est encore en suspens au Conseil d’Etat tandis que Baby et Népal ont trouvé des défenseurs aussi notoires qu’Alain Delon, Stéphanie de Monaco, Brigitte Bardot ou le professeur député Bernard Debré.

 

On peut gager que cette affaire toucherait moins l’opinion si celle-ci n’était pas d’autre part incitée, bien au-delà de ce cas spécifique, à s’inquiéter du massacre actuel des éléphants d’Afrique. Pour répondre en particulier aux appétits du marché chinois en matière d’ivoire, des braconniers abattraient chaque année des dizaines de millier de bêtes, plus qu’au cours des deux dernières décennies, au risque de menacer l’espèce de la disparition qu’ont connue voici bien longtemps les mammouths. Eric Baratay, professeur à l’Université de Lyon III et éminent spécialiste de l’histoire des animaux, va nous aider à restituer dans la longue durée, la très longue durée, ces lourdes inquiétudes du présent. Jean-Noël Jeanneney

 

 

 

 

Invité :
Eric Baratay, professeur d’histoire contemporaine

 

 

                                  Programmation sonore :

aaa.jpg- Chanson « Jumbo l’éléphant » interprétée par André CLAVEAU en 1948, paroles et musique de André CASSI.

- Interview par Pierre ICHAC de Julien MAIGRET qui raconte ses souvenirs de l’Afrique au début du siècle, dans le cadre de l’émission Le monde comme il va, le 6 avril 1955.

- Reportage de Jean GODIGNON, dans le cadre de l’émission Paris vous parle, le 29 juillet 1959.

- Lecture par Fabrice LUCHINI en 2006 de la fable « Le rat et l’éléphant » de Jean de LA FONTAINE (Livre VIII, Fable 15).

 

- Reportage de Lise ÉLINA dans un cirque à Angoulême, interview du cornac, dans le cadre de l’émission Tribune de Paris, le 28 mars 1946.

- Interview de Romain GARY, souvenirs en Afrique d’un accident d’avion qui tua le pilote et un éléphant, le 26 décembre 1956.

 

 

Bibliographie :

- Eric Baratay, Le point de vue animal. Une autre version de l’histoire

- Eric Baratay et Elisabeth HARDOUIN-FUGIER, Zoos : les jardins zoologiques en Occident, XVIe-XXe siècle

- Eric Baratay, Et l’homme créa l’animal : histoire d’une condition

- Robert DELORT, Les éléphants piliers du monde

- Michel PASTOUREAU, Les animaux célèbres

 

 

a1.jpg L'histoire, celle bâtie par les hommes, est toujours racontée comme une aventure qui ne concerne qu'eux. Pourtant, les animaux ont participé et participent encore abondamment à de grands événements ou à de lents phénomènes. Leurs manières de vivre, de sentir, de réagir ne sont jamais étudiées pour elles-mêmes, comme s'il n'y avait d'histoire intéressante que celle de l'homme. Comme s'il existait en nous une difficulté à prêter attention aux vivants que nous enrôlons, mais que nous traitons comme des objets, indignes de participer à la marche de l'histoire. L'histoire vécue par les animaux est néanmoins, elle aussi, épique, contrastée, souvent violente, parfois apaisée, quelquefois comique. Elle est faite de chair et de sang, de sensations et d'émotions, de douleur et de plaisir, de violences subies et de connivences partagées. Elle n'est pas sans répercussions sur la vie des hommes, à tel point que ce sont leurs interactions, leurs destins croisés qu'il faut désormais prendre en compte. Elle est donc loin d'être anecdotique et secondaire. Il faut se défaire d'une vision anthropocentrée pour adopter le point de vue de l'animal, et fournir ainsi une autre version de l'histoire, qui ne manquera pas d'intéresser notre monde inquiet de la condition faite aux animaux.- 4ème de couverture

 

 

mardi, 07 avril 2015

Proverbe Chinois

 

coccinelle.jpg

 

dimanche, 05 avril 2015

Peinture : Jaya Suberg

 

 

t jaya suberg 0.jpg

 

 

vendredi, 03 avril 2015

DU BOUCHON DE CHAMPAGNE À LA CÉLÉBRATION...

 

Le bonheur ne s'atteint que si nous acceptons les limites de nos vies.

Une fois fait le deuil d'une liberté absolue, chaque instant de vie peut alors devenir une véritable célébration !

 

boire.jpg

 

 

Pour clore la série Capillotracté ? qui accompagne universcience.tv depuis octobre 2010, Jacques Honvault fait sauter le bouchon d'une, ou plutôt de 29 bouteilles de champagne ! A 10 000 images par seconde, cinq nouveaux phénomènes physiques sont répertoriés par le CNRS de Reims et notre artiste-ingénieur nous parle... du bonheur !

 

bonheur.jpg

 

mercredi, 01 avril 2015

Martin Roy

arbre sommet.jpg

mardi, 31 mars 2015

Ellen Rogers

 

t ellen rogers photography model in this picture is my muse maxine anastasia.jpg

 

" Photography model in this picture is my muse maxine anastasia "

(Ellen Rogers)

 

dimanche, 29 mars 2015

Journal : Le cercle psy

 

Requiem for our dreams

- Jean-François marmion

 

 

 

La nouvelle science des rêves

 

 - Parfois, je sillonne des immeubles en claironnant à l’adresse des badauds incrédules qu’ils ne sont qu’une illusion, et que je vais les faire disparaître dans 
les trois secondes. Je tiens parole.


 - On m’a assassiné plusieurs fois.


- Il va de soi que je me suis jeté au cou de myriades d’inconnues peu farouches.


- J’en passe, et des pires.
..

 

 Mais je vous assure que tout va bien. Inutile de me gaver d’antipsychotiques sur 
la foi du DSM-5 !

D’ailleurs, vous avez compris que je vous racontais quelques-uns de mes rêves. Ils semblent échevelés parce que je les ai sélectionnés, mais dans l’immense majorité des cas, ils sont anecdotiques, inconsistants, voire pitoyables.


 

 J’étais très heureux de me lancer dans le dossier de ce numéro. Et puis ce fut 
la douche froide. Contre toute attente, les psys semblent déserter ce terrain, 
trop inextricable. Quelques-uns essaient d’apporter un peu de sang neuf, 
mais beaucoup se contentent de ressasser ce que disaient leurs maîtres, 
il y a un siècle. Et encore, du bout des lèvres. Quant aux scientifiques, en règle générale, ils ne s’intéressent aucunement à ce que les rêves pourraient révéler 
de notre personnalité. Il s’agit, selon eux, d’un travail neuronal de maintenance, d’une activité cérébrale spontanée sur laquelle nous tentons désespérément de broder une signification. Circulez, y a rien à voir ! Pourtant, certains des plus sceptiques avouent bien, en catimini, que des rêves les ont marqués. 
Et je suis curieux de voir ce que vous penserez d’un songe à propos du mot dimple, que le neurophysiologiste Michel Jouvet va vous raconter dans le dossier, 
et sans lequel il n’aurait pas découvert… le sommeil paradoxal.


 

 Alors, qu’est-ce que le rêve ? Un dialogue avec soi ? Un terrain de jeux ? 
Une impasse ? Un labyrinthe ? Une inspiration, une consolation ? Allez, ça suffit ! Allons voir là-bas si nous y sommes.


 

 

La publication de l’ouvrage fondateur de la psychanalyse ne fut pas une partie 
de plaisir pour Freud. Ses premiers disciples le poussèrent à revoir sa théorie pendant trente ans, au fil de nouvelles éditions… aujourd’hui escamotées.

 

freud 2.jpg

 

 

Un coup de tonnerre, venu ex nihilo, a conféré ses lettres de noblesse à l’étude scientifique du rêve, valu la gloire à Freud et suscité d’emblée de multiples vocations de psychanalystes. L’interprétation des rêves (ou du rêve dans des traductions plus récentes) : un texte définitif, un classique qui a ouvert en beauté l’année 1900. Voilà un joli chapelet d’idées reçues qui méritent d’être nuancées !


D’abord, de manière anecdotique, si L’Interprétation des rêves est daté de 1900, il est sorti le 4 novembre 1899. Ensuite, initialement, ce n’est pas un succès : les quelques psychologues qui en font alors la critique manifestent un scepticisme glacé, et il faudra huit ans pour en écouler les 600 exemplaires.

 

 

vendredi, 27 mars 2015

Georges Rodenbach

 

clé.jpg

 

lundi, 23 mars 2015

Peinture : Henrik Aarrestad Uldalen

 

 

t Henrik Aarrestad Uldalen 34.jpg

 

Have a beautiful night,
Henrik =

 

vendredi, 20 mars 2015

Psychothérapie démocratique par Tobie Nathan

 

Une conférence de Tobie Nathan, professeur émérite de psychologie à l’Université de Paris VIII, diplomate et écrivain. Il est le représentant le plus connu de l’ethnopsychiatrie en France.

 

 

 

http://plus.franceculture.fr/psychotherapie-democratique

 

 La psychothérapie est attaquée de toutes parts : théories floues, absence d’évaluations, déroulement des séances sans témoins, formations opaques... Et pourtant, il n’y a jamais eu autant de personnes touchées par la psychothérapie en France. En Afrique, en Inde ou en Chine, les dispositifs de prise en charge de la souffrance psychologique sont très différents de ceux qu’on rencontre dans notre société occidentale... Grâce à une discussion critique des différentes méthodes, cette pensée moderne se révèle être adaptée à un monde démocratique.

 

 

mardi, 17 mars 2015

Jean Cocteau

 

vieux danse.jpg