dimanche, 19 juin 2016

Bachelard : le corps des larmes

 

L’eau et les rêves de Gaston Bachelard n’est ni un récit, ni un roman, ni un essai, ni même un long poème, mais une étude qui, aussi musicale que silencieuse, combine à merveille ces quatre éléments.

Le poète y trouvera un souffle, l’amateur un réconfort, le scientifique un répit, le philosophe une source vive.

Bonjour à tous, bienvenue chez Gaston Bachelard, dans l’âtre et les divagations d’une philosophie de la meilleure eau.

 

 

Gaston Bachelard en 1965

 

 

bachelard0.jpg

" Au temps où j’écoutais mûrir les mirabelles, je voyais le soleil caresser tous les fruits, dorer toutes les rondeurs, polir toutes les richesses. Le vert ruisseau, dans sa légère cascade, ébranlait les cloches de l’ancolie. Un son bleu s’envolait. La grappe des fleurs lançait sans fin des trilles dans le ciel bleu. "

 

 

samedi, 10 octobre 2015

La vie rêvée de Gaston Bachelard : Le feu

 

aaa.jpg

 

 

 

« L’art de tisonner que j’avais appris de mon père m’est resté comme une vanité. J’aimerais mieux, je crois, manquer une leçon de philosophie que manquer mon feu du matin. »

 

 

 

Bachelard, pour la première fois dans son œuvre, s'éloigne de l'objectivité scientifique et ose dire "je". Il puise dans ses souvenirs d'enfance, tente d'expliquer la méditation du rêveur devant la flamme.

 

feu faux.jpg

 

Gaston Bachelard nous invite à la rêverie...

 

 

Lecture à écouter: texte lu par Geoges Claisse  "Bachelard, La flamme d'une chandelle  pp.67-68",

vendredi, 25 septembre 2015

Gaston Bachelard parmi nous, ou l'héritage invisible

 

 

 

Dans son petit appartement de la rue de la Montagne Sainte Geneviève envahi par les livres, le vieux sage à barbe blanche, alors âgé de 80 ans, avait répondu à leurs questions avec sa profonde simplicité et sa bonhomie coutumière.

Peu de temps après, GASTON BACHELARD mourait.

 

Quel dommage que les questions ne soient pas à la hauteur de l'érudition de Bachelard !