dimanche, 27 décembre 2015

Aux frontières de la folie - Les autres cultures de la folie

 

cadre.jpg

 

En occident, à la croisée de l’anthropologie et de la psychanalyse ; l’ethnopsychiatrie a fait une entrée remarquée dans le champ thérapeutique. En France, c’est la figure du psychanalyste et anthropologue Georges Devereux qui lui est directement associée, mais aussi l’un de ses disciples. Tobie Nathan qui, en 1979, créa la première consultation d’ethnopsychiatrie à l’Hôpital Avicenne de Bobigny, puis, en 1993, créa Le Centre Georges Devereux, un centre d’ethnopsychiatrie dont la vocation est triple : intervention Clinique, recherche et formation.

 

 

Avec Nathalie Zajde, maître de conférences en psychologie, chercheur au centre Georges Devreux, Serge Bouzenah, médecin, spécialiste en clinique transculturelle, auteur de Quand les esprits viennent aux médecins et Jean de Loisy, président du Palais de Tokyo, commissaire de l'exposition "Les maîtres du désordre".

 

 

cerveau flèche.jpg

 

Au cœur de cette ethnopsychiatrie, une idée simple: la cure psychanalytique doit associer le malade et son environnement, la maladie ne pouvant être comprise que dans un contexte culturel et social.

Qu’est-ce que l’ethnopsychiatrie ? Quelles sont ses spécificités par rapport à la psychiatrie « traditionnelle » ?

Quelles sont les attaques dont elle fait l’objet ?

A quoi ressemble une séance d’ethnopsychanalyse ?...

Comment cette discipline, et au-delà, les cultures traditionnelles, contribuent-elles à transformer l’image que nous nous faisons du fou, de la maladie mentale ?

 

 

Les commentaires sont fermés.