mercredi, 25 novembre 2015

Le roman du renard

 

 

 

Intelligent, habile, adroit, diplomate, espiègle, l'animal dont il va être question est aussi réputé calculateur, sournois, flatteur, voleur, fourbe ou même carrément perfide. Malin, à n'en pas douter, mais malin comme un diable. Rusé en un mot, mais pour le meilleur ou pour le pire ?

 

 

Les hommes semblent avoir oscillé, d'une époque à l'autre, entre l'éloge ou le blâme. Serait-ce parce qu'il est avant tout un animal sauvage, qui donc par définition nous échappe ?  Michel Pastoureau nous raconte : le renard.

 

 

 

Les hommes semblent avoir oscillé, d'une époque à l'autre, entre l'éloge ou le blâme du "rusé renard".

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.